Read the New Military Service Law (Hellenic MOD Mirror on HR-Net) Read the Convention Relating to the Regime of the Straits (24 July 1923) Read the Convention Relating to the Regime of the Straits (24 July 1923)
HR-Net - Hellenic Resources Network Compact version
Today's Suggestion
Read The "Macedonian Question" (by Maria Nystazopoulou-Pelekidou)
HomeAbout HR-NetNewsWeb SitesDocumentsOnline HelpUsage InformationContact us
Saturday, 13 April 2024
 
News
  Latest News (All)
     From Greece
     From Cyprus
     From Europe
     From Balkans
     From Turkey
     From USA
  Announcements
  World Press
  News Archives
Web Sites
  Hosted
  Mirrored
  Interesting Nodes
Documents
  Special Topics
  Treaties, Conventions
  Constitutions
  U.S. Agencies
  Cyprus Problem
  Other
Services
  Personal NewsPaper
  Greek Fonts
  Tools
  F.A.Q.
 

European Commission Spokesman's Briefing for 01-03-16

Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article

From: EUROPA, the European Commission Server at <http://europa.eu.int>

MIDDAY EXPRESS

News from the Spokesman's midday briefing

Nouvelles du rendez-vous de midi du Service Presse et Communicationb

Midday Express 16/03/2001

  • [01] Rencontre entre Romano Prodi et Joseph Kabila Le Président de la Commission européenne, Romano Prodi, a reçu le Président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, à Bruxelles ce vendredi 16 mars. La rencontre avait pour objet les relations entre la Commission et la RDC, notamment dans le cadre de la reprise graduelle de la coopération au développement. Elle s'est déroulée dans un climat cordial et constructif.
  • [02] Commission clears the joint venture between Shell and Halliburton The European Commission has cleared a joint venture called WellDynamics between Shell Petroleum N.V. of the Netherlands and Halliburton, a US- based company specialised in oilfield products and services. The joint venture will provide 'intelligent well completion solutions' for the oil and gas industry, with the purpose of optimising the productive life of oil and gas wells and reduce the need of mechanical intervention. The deal presents no overlaps or any vertical integration problems.
  • [03] La Commission autorise le rachat de l'assureur italien Lloyd Italico par Toro Assicurazioni La Commission européenne a approuvé le projet de rachat, par Toro Assicurazioni (Toro), contrôlée par le groupe Fiat group, des sociétés d'assurance italiennes Lloyd Italico Assicurazioni (LI Assicurazioni) et Lloyd Italico Vita (LI Vita), qui appartiennent actuellement au groupe d'assurance britannique Royal & Sun Alliance.
  • [04] Commission wants to better integrate environmental objectives into the Common Fisheries Policy The European Commission has adopted a strategy to make environmental protection a more central part of the Common Fisheries Policy. The objective of the strategy is to enable to make a real fisheries policy contribution towards reaching marine environmental objectives. Reciprocally, environmental policy should contribute to reaching the objectives of the Common Fisheries Policy, in particular the sustainable use of natural resources under appropriate economic and social conditions for the sector. Better integration of green considerations should also mean that the Common Fisheries Policy adopts the principles of the environmental policy, namely the precautionary principle, the precedence of preventive action, the need to rectify environmental damage at source and the economic responsibility of the authors of environmental damage (the "polluter pays" principle).
  • [05] Scientific Committee publishes opinion on the adventitious presence of genetically modified (GM) seeds in conventional seed lots The Scientific Committee on Plants which advises the European Commission on plant health and genetically modified plants published today an opinion on the presence of genetically modified seeds in conventional seeds. Commercial seed is produced according to the statutory requirements of the EU and Member States to meet purity standards. Regulations cover purity requirements such as ensuring that seeds sold are true to variety, for example wheat seed should not be present in rapeseed. The Commission is examining the question of purity requirements in relation to the presence of genetically modified seed and asked the Scientific Committee on Plants for advice in this context. The full text of the SCP opinion is available at http://europa.eu.int/comm/food/fs/sc/scp/out93_gmo_en.pdf
  • [06] February 2001 - Euro-zone annual inflation up to 2.6% ; EU15 up to 2.3% (! embargo 12 am !) Euro-zone annual inflation rose from 2.4% in January 2001 to 2.6% in February 2001, Eurostat reports today. A year earlier the rate was 2.0%. EU15 annual inflation rose from 2.2% in January to 2.3% in February. A year earlier the rate was 1.9%. In February, highest annual rates were in the Netherlands and Portugal (both 4.9%), and Spain (4.0%) ; lowest rates were in France (1.4%), Sweden (1.5%) and Austria (1.8%). Compared with January 2001, annual inflation rose in five Member States, fell in four and was unchanged in four. Compared with February 2000, the biggest relative rises were in the Netherlands (1.5% to 4.9%) and Portugal (1.6% to 4.9%); the biggest relative falls were in Denmark (2.8% to 2.3%), and Austria (2.0% to 1.8%).
  • [07] February 2001 - Monthly note on the euro-denominated bond markets According to the latest monthly note on the euro-denominated bond markets published by the European Commission, total issuance reached a new monthly high for the second successive month. Issuance was euro 145 billion, marginally up on the euro 142 billion recorded in January 2001 and substantially higher than the euro 121 billion recorded in February 2000. There was a notable change in the composition of issuance relative to January 2001 and February 2000, with big increases in the corporate and financial sectors and a moderate fall in the Pfandbriefe sector. As in January 2001, sovereign issuance was largely unchanged. The share of bonds rated below AA in total issuance rose significantly relative to January 2001 and was also up relative to February 2000, as the market reopened for issuers rated below investment-grade. The document is available at the following internet address: http://europa.eu.int/comm/economy_finance/document/eurobond/eurobondidx_en.htm
  • [08] Informations générales sur le concours financier octroyé par l'UE à l'Espagne au titre des Fonds structurels Le Commissaire européen à la Politique régionale, Michel Barnier a signé, au nom de la Commission, douze programmes de développement régional et quatre programmes d'aide horizontaux relatifs à l'objectif n°1, ainsi que sept documents uniques de programmation concernant l'objectif n°2. Le montant total du concours financier engagé par l'UE est de 33.140 milliards d'euros.
  • [09] Commission welcomes the adoption by the European Parliament of its report on biotechnology Erkki Liikanen, European Commissioner responsible for Enterprise and Information Society, has welcomed the adoption today by the European Parliament of a report drafted by John Purvis, EPP-UK, on the future of the biotechnology industry in Europe. "This is a clear recognition of biotechnology's contribution to sustainable development in Europe, in terms of economic growth, social development and environmental protection", Mr Liikanen said. "Biotechnology has a very important role to play in fulfilling the commitment made by the Lisbon European Council to develop a competitive knowledge-based economy. I appreciate the report's focus on the need to take a comprehensive view on all major issues related to biotechnology, including the need for a thorough debate on important ethical, environment and societal issues with all stakeholders. In its report to the Stockholm European Council next week, the Commission announces a broad policy paper setting up a strategic vision for life sciences and biotechnology up to 2010 by the end of this year. This will be the Commission's response to the Parliament's wish for a comprehensive biotechnology initiative. As a first step, the Commission considered in its meeting this week, an information note suggesting objectives, scope and procedure for this policy paper. Today's report by the Parliament's report provides valuable input to its preparation."
  • [10] EU and Sri Lanka sign agreement to open their textiles markets Coinciding with the visit of Mrs Kumaratunga, President of Sri Lanka, to the European Commission today, the EU and Sri Lanka have signed an agreement providing for the liberalisation of textiles between the two sides. The agreement lifts all textiles quotas with Sri Lanka in exchange to tariff reductions by Sri Lanka and the binding of all its tariffs for the textiles and clothing sector at the World Trade Organisation (WTO). On the occasion of the signing ceremony, Trade Commissioner Pascal Lamy said : "This agreement provides for reciprocal market opening in the sector. It is the first of its kind with a WTO member, and shows the EU commitment to mutually beneficial liberalisation. I invite other WTO countries to seize this opportunity and engage promptly in market access negotiations with the Commission."
  • [11] EU set to make progress with Mercosur in fourth round of Association Negotiations The fourth round of Association Negotiations with Mercosur will be held in Brussels 19-22 March, coinciding with the 10th anniversary of Mercosur's foundation. Negotiations will be held through a series of parallel political, cooperation and trade meetings at expert level. The talks will include discussions on the institutional framework of the future agreement, on social and cultural cooperation and on EU negotiating proposals for a broad range of items of the trade agenda. The European Commission has launched an important Business Facilitation initiative towards both Mercosur and Chile, to be discussed for the first time. EU negotiators are currently finalising internal work and a team bringing together some 50 Commission negotiators and experts will be involved in the forthcoming talks. As in the previous rounds the negotiations will be lead on the EU side by Guy Legras, Chief Negotiator of the Commission for Mercosur and Director-General for External Relations, and on the side of Mercosur by Juan Alfredo Buffa, current Chief Negotiator and Paraguayan Vice-Minister for Foreign Affairs.
  • [12] Pakistan : signature of euro 9.85 million Grant Contract for education systems European Commissioner for External Relations Chris Patten has signed a Grant Contract for euro 9.85 million for the project "The Institute for Educational Development" in Pakistan. The project, implemented by the Aga Khan Foundation, Pakistan, supports the Institute for Educational Development (IED) of the Aga Khan University (AKU), Karachi, with a view to contribute to the improvement of quality, effectiveness, relevance and outreach of education systems in Pakistan and elsewhere. The project is part of the Commission's efforts to make a sustainable contribution to the education sector in Pakistan, and will particularly target those communities that have benefited the least from economic growth by granting them access to an acceptable standard of education.
  • [13] EU-Asean Energy Facility : signature of financing agreement for euro 18 million European External Relations Commissioner Chris Patten has signed a financing agreement for euro 18 million to support the project "EU-ASEAN Energy Facility". This project will provide opportunities for the energy sector in the European Union to contribute to the development of the energy sector of the ASEAN countries by providing financial contributions to selected, small and strategic projects in line with the cooperation objectives of the EU and ASEAN. The facility is intended to assist public sector players to develop programmes which will alleviate bottlenecks in energy provision while promoting energy efficiency and the wider use of renewable energy. As ASEAN economies recover, energy consumption is expected to resume its upward path. It is important that ASEAN countries benefit from the very considerable energy expertise which EU industry possesses.
  • [14] Anna Diamantopoulou welcomes Estonia's agreement to shadow Community employment policy in run-up to accession Visiting Tallinn Monday 19 March 2001, Anna Diamantopoulou, European Commissioner for Employment and Social Affairs, will meet Prime Minister Mart Laar and Estonian Social Affairs Minister Eiki Nestor to sign an agreed joint assessment by the Commission and Estonia of the country's progress in preparing its jobs market for EU membership. The assessment already carried out for Poland, the Czech Republic and Slovenia recognises Estonia's success in economic restructuring and in taking on board existing EU employment and social legislation. It also welcomes the country's development of its own jobs action plan and the fact that it enjoys an employment rate (61%) close to that of the Union. However, the report also points to persistently high joblessness among the young and underskilled as well as long-term unemployment, and calls on Estonia to do more to boost education, public employment services and tax-benefit reform.
  • [15] Conference on "NGO Cooperation for the social inclusion of people with disabilities" On 19 and 20 March 2001, the European Commission will host a conference in Brussels of beneficiaries from projects supporting the social inclusion of people with disabilities under the Phare LIEN and Partnership programmes. On the basis of the participants' experience with the implementation of their projects, the conference will present the contributions of NGOs dealing with the target population in the fields of education and training, employment and social life.
  • [16] La Commission approuve une aide de 186,1 millions d'euros pour la région espagnole des Baléares La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de Document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole des Baléares pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne une zone qui couvre 369,000 d'habitants et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 90,5 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 550 millions d'euros, dont 96 millions en provenance des autorités espagnoles et 350 millions du secteur privé. Ce nouveau document de programmation devrait permettre la création d'environ 5.000 nouveaux emplois et le maintien d'environ 23.000 emplois existant.
  • [17] La Commission approuve une aide de 588 millions d'euros pour la région espagnole du Pays Basque La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de Document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole du Pays Basque pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne toute la région, laquelle a une population de 2.098 millions d'habitants (dont 9% appartiennent aux zones bénéficiant d'un soutien transitoire) et il lui permettra de bénéficier d'un concours communautaire de 588 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 2.887 millions d'euros, dont 729 millions en provenance des autorités espagnoles et 1.570 millions du secteur privé. Ce nouveau document de programmation devrait permettre à lui seul la création d'environ 11.000 nouveaux emplois et l'accroissement moyen annuel de 0,3% du PIB basque.
  • [18] La Commission approuve une aide de 1.235 millions d'euros pour la région espagnole de Catalogne La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole de Catalogne pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne 4,4 millions d'habitants (sur une population totale régionale de 6, 1 millions d'habitants) et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 1.235 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 2.852 millions d'euros, dont 1.416 millions en provenance des autorités espagnoles et 201 millions du secteur privé. Ce nouveau programme devrait permettre la création ou le maintien de 65.000 emplois et bénéficiera à un total de 8.000 entreprises.
  • [19] La Commission approuve une aide total de 629 millions d'euros pour la région espagnole d'Aragon La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole d'Aragón pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne presque la totalité de la région et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 306 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 690 millions d'euros, dont 323 millions en provenance des autorités espagnoles et 60 millions du secteur privé. Ce nouveau programme devrait permettre la création de 8.000 emplois et contribuer à la création d'environ 400 entreprises.
  • [20] La Commission approuve une aide de 795 millions d'euros pour la "Comunidad Autónoma" de Madrid La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de document unique de programmation (DOCUP) de Madrid pour la période 2000- 2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale) et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 394,917 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 1.220 millions d'euros, dont 400,470 millions en provenance des autorités espagnoles et 425 millions du secteur privé. Ce nouveau programme devrait permettre la création de 5.590 emplois permanents et béneficiera à quelque 5.300 entreprises bénéficieront des interventions de ce DOCUP.
  • [21] La Commission approuve une aide de 94,7 millions d'euros pour la région espagnole de La Rioja La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole de La Rioja pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne 164.140 habitants et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 42,641 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 215 millions d'euros, dont 52,088 millions en provenance des autorités espagnoles et 119, 9 millions du secteur privé. Ce nouveau programme devrait permettre la création de 400 emplois et bénéficier à 560 entreprises.
  • [22] La Commission approuve une aide de 25 millions d'euros pour un programme d'assistance technique pour les régions en retard de développement La Commission européenne a approuvé un programme d'assistance technique pour les régions espagnoles en retard de développement. Il représente des dépenses publiques d'un montant total de 25 millions d'euros : 18,8 millions d'euros en provenance de la Commission et 6,2 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels). L'aide accordée doit permettre de mener à bien les programmes opérationnels thématiques ou régionaux adoptés au titre de l'objectif n°1 en Espagne.
  • [23] La Commission approuve aide de 2,3 milliards d'euros pour la recherche, le développement et l'innovation dans les régions espagnoles en retard de développement La Commission européenne a approuvé un programme de soutien à la recherche, le développement et l'innovation dans les régions espagnoles en retard de développement. Le programme est d'un montant total de 2,3 milliards d'euros : 1,6 milliard d'euros en provenance de la Commission et 700 millions des autorités espagnoles. Il couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("Objectif 1" des Fonds structurels). Il met notamment l'accent sur l'équipement, les projets de recherche et le capital humain en matière de recherche et développement.
  • [24] La Commission décide d'une aide de 2,6 milliards d'euros pour la compétitivité des régions espagnoles en retard de développement La Commission européenne a approuvé un programme visant à développer la compétitivité et le tissu productif des régions espagnoles en retard de développement. D'un montant total d'investissement de 1.3 milliard d'euros, le programme comprend une dépense publique de 2.6 milliards d'euros dont 1, 8 milliard d'euros de la Commission. Ce programme couvre la période 2000- 2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels). Le programme met notamment l'accent sur la compétitivité des PME et des secteurs comme le tourisme et la culture.
  • [25] La Commission approuve un programme d'aide d'1,5 milliard d'euros pour les régions espagnoles en retard de développement La Commission européenne a approuvé un programme opérationnel destiné aux collectivités locales dans les régions espagnoles en retard de développement. Le programme prévoit des investissements d'un montant de 1,5 milliard d'euros, financés par un concours communautaire d'1 milliard d'euros et par près de 0,5 milliards en provenance des autorités espagnoles. Il couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels). Il met notamment l'accent sur le développement local et urbain, l'environnement et les ressources hydriques.
  • [26] La Commission approuve une aide de 3 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole de Castilla - La Mancha La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Castilla-La Mancha d'un montant total de plus de 3 milliards d'euros, financés par un concours communautaire de 2,1 milliards d'euros et par 957 millions en provenance des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel la région de Castilla-La Mancha est éligible. Mettant notamment l'accent sur la compétitivité, l'environnement et les transports, l'aide accordée doit permettre une convergence réelle de cette région. Il est estimé que les investissements envisagés permettront d'obtenir un accroissement additionnel du PIB de la région de 2,16% à la fin de la période couverte par le programme, ainsi que la création et la préservation de plus de 18.000 emplois.
  • [27] La Commission approuve une aide de 11,7 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole d'Andalousie La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole d'Andalousie d'un montant total de 11,7 milliards d'euros, financés par un concours communautaire de 7,84 milliards d'euros et par 3,8 milliards en provenance des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel l'Andalousie est éligible. Mettant notamment l'accent sur les transports, l'environnement et la compétitivité, l'aide accordée doit permettre de créer et/ou préserver 673.000 emplois et d'offrir à la population active une large gamme de formations.
  • [28] La Commission approuve une aide de 4,17 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole de la Comunidad Valenciana La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de la Comunidad Valenciana d'un montant de 4,17 milliards d'euros : 2,74 milliards d'euros en provenance de l'Union européenne (66% du total) et 1,43 milliard en provenance des autorités espagnoles (34%, dont 716.634.918 euros des instances régionales et 711.586.898 euros de l'administration centrale). Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel la Comunidad Valenciana est éligible. Mettant notamment l'accent sur l'environnement, les transports et les ressources humaines ou encore le développement local et urbain, l'aide accordée doit permettre de créer et/ou de préserver environ 30.000 emplois et d'offrir à environ 80.000 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [29] La Commission approuve une aide de 3 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole d'Extremadura La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole d'Extremadura, d'un montant total de 3 milliards d'euros : 2,13 milliards d'euros en provenance de la Commission et 918,7 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel la région d'Extremadura est éligible. L'aide accordée permettra notamment l'amélioration et la modernisation des infrastructures de transport et des infrastructures éducatives, la préservation de l'environnement, la modernisation de la base productive, la qualification des ressources humaines et le développement de la société de l'information. La mise en œuvre du programme devrait favoriser la création d'un total de 79.600 emplois, d'en préserver 26.500 autres et d'offrir à environ 89.000 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [30] La Commission approuve une aide de 83,8 millions d'euros pour le développement de la région espagnole de Melilla La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Melilla, qui couvrira un montant total de plus de 83,8 millions d'euros : 58,4 millions d'euros en provenance de la Commission et 25,4 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel Melilla est éligible. Mettant notamment l'accent sur l'insertion professionnelle, l'environnement ou encore le développement d'infrastructures éducatives, l'aide accordée permettra de créer approximativement un total de 764 emplois, dont 604 permanents, d'en préserver 210 autres et d'offrir environ à 1.235 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [31] La Commission approuve une aide de 105 millions d'euros pour le développement de la région espagnole de Ceuta La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Ceuta d'un montant total de plus de 105 millions d'euros : 77 millions d'euros en provenance de la Commission et 28,44 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel Ceuta est éligible. Mettant notamment l'accent sur la compétitivité, le développement local et urbain, l'insertion professionnelle, l'environnement ou encore les infrastructures d'éducation, l'aide accordée doit permettre de créer 1.600 emplois, d'en préserver 300 autres et d'offrir à 450 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [32] La Commission approuve une aide d'1,85 milliard d'euros pour le développement de la région espagnole des Canaries La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole des Canaries d'un montant total de plus de 2.8 milliards d'euros dont plus de 1,8 milliard d'euros en provenance de la Commission et près de 974 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel les Canaries sont éligibles. Mettant notamment l'accent sur les réseaux de transport, le développement local et urbain, la compétitivité ou encore la protection de l'environnement, l'aide accordée doit permettre d'obtenir un plus grand accroissement du PIB de la région, la création de 11.000 à 14.000 emplois et la formation de l'ensemble de la population active.
  • [33] La Commission approuve une aide d'1,711 milliard d'euros pour le développement de la région espagnole de Murcia La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Murcia d'un montant total de 1,711 milliard d'euros, financés par un concours communautaire de 1,13 milliard d'euros et par 573 millions en provenance des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel Murcia est éligible. Mettant notamment l'accent sur l'environnement, les transports, ou encore le développement local urbain, l'aide accordée doit permettre de créer et/ou préserver 70.000 emplois.
  • [34] La Commission approuve une aide de 5 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole de Galicia La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Galicia d'un montant total de 5 milliards d'euros, financés par un concours communautaire de 3,43 milliards d'euros et par 1,65 milliard en provenance des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("Objectif 1" des Fonds structurels), auquel la région de Galicia est éligible. Mettant notamment l'accent sur la compétitivité, l'insertion professionnelle, l'environnement, les transports, l'agriculture ou encore le développement local urbain, l'aide accordée doit permettre de créer 38.000 emplois, d'en préserver 140.000 autres et d'offrir à 145.000 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [35] La Commission approuve une aide de 4,8 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole de Castilla y Leon La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Castilla y Leon. D'un montant total de 4,8 milliards d'euros, le programme est financé par un concours communautaire de 3,1 milliards d'euros et par près d'1,7 milliard en provenance des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000- 2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels). Mettant notamment l'accent sur la compétitivité, l'insertion professionnelle, l'environnement, les transports, l'agriculture ou encore le développement local urbain, il est estimé que l'aide accordée doit permettre de créer 40.000 emplois, d'en préserver 12.000 autres et d'offrir à 200.000 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [36] La Commission approuve une aide de 2 milliards d'euros pour le développement de la région espagnole d'Asturias La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole d'Asturias d'un montant total de plus de 2 milliards d'euros : 1,3 milliard d'euros en provenance de la Commission et près de 715 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement ("objectif n°1" des Fonds structurels), auquel la région d'Asturias est éligible. Mettant notamment l'accent sur la compétitivité, l'environnement, les transports, l'agriculture ou encore le développement local urbain, il est estimé que l'aide accordée permettra de créer 4.643 emplois, d'en préserver 18.930 autres et d'offrir à 10.605 personnes une formation destinée à améliorer leurs qualifications.
  • [37] La Commission approuve une aide de 520 millions d'euros pour le développement de la région espagnole de Cantabria La Commission européenne a approuvé un programme de développement économique et social pour la région espagnole de Cantabria, qui couvrira un montant total de 520 millions d'euros : 222 millions d'euros en provenance de la Commission et 296 millions des autorités espagnoles. Ce programme couvre la période 2000-2006 et s'inscrit dans le cadre du soutien à destination des régions en retard de développement (l"objectif n°1" des Fonds structurels), auquel la Cantabria est éligible à titre transitoire (seulement jusqu'en 2006). Le programme met notamment l'accent sur la compétitivité, l'insertion professionnelle, l'environnement, les transports, l'agriculture et le développement local urbain.
  • [38] La Commission approuve une aide de 195.7 millions d'euros pour la région espagnole de Navarre La Commission européenne a donné son accord de principe au projet de document unique de programmation (DOCUP) de la région espagnole de Navarre pour la période 2000-2006. Ce DOCUP relève de l'objectif 2 des Fonds structurels (régions en reconversion économique et sociale). Il concerne 396.440 habitants et il permettra à cette région de bénéficier d'un concours communautaire de 90,591 millions d'euros. Au total, l'intervention de ces crédits communautaires conduira à mobiliser près de 400 millions d'euros, dont 105,110 millions en provenance des autorités espagnoles et 204,804 millions du secteur privé. Ce nouveau programme devrait permettre la création et/ou le maintien de 13.000 emplois et contribuer à la création de 160 entreprises.
  • [39] Fonds structurels : la Commission approuve un programme de 605 millions d'euros pour la culture en Grèce La Commission européenne a adopté une décision approuvant le programme opérationnel "Culture" pour la période 2000-2006. Ce programme représente un volume financier de près de 605 millions d'euros, dont 414 millions d'euros (68% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence de 176 millions d'euros et de 15 millions d'euros, respectivement). Le programme vise à promouvoir la protection et la mise en valeur de l'héritage culturel du pays ainsi que le développement harmonieux de l'offre et de la demande de biens culturels au niveau de ses régions. Des actions complémentaires dans le secteur de la Culture seront cofinancés par les programmes "Société de l'information" et "Ressources humaines" et contribueront ainsi à atteindre l'objectif fixé.
  • [40] Commission approves a euro 9.3 billion regional aid programme for roads, ports and urban development in Greece The European Commission has approved the programme "Road axes, Ports, Urban development" for Greek regions in 2000-2006. The programme approved covers practically the whole of the Greek territory and its objectives are the completion of Trans-European networks (TEN) road axes in Greece, the improvement of main port facilities and maritime transport safety as well as transport conditions in major urban centers like Athens and Thessaloniki. The Community support amounts to euro 3,033 billion. The national authorities will contribute an extra euro 2,85 billion, while the private sector is expected to contribute with an amount of euro 3,4 billion, through public-private partnership schemes (PPP). The global financial package therefore amounts to euro 9.3 billion.
  • [41] La Commission approuve un programme de 1.390 millions d'euros pour le développement de la région grecque de Macédoine Centrale La Commission européenne a approuvé un programme opérationnel pour la région de Macédoine Centrale, dans le cadre des interventions de l'objectif n°1 (régions en retard de développement) pour la période 2000-2006 en Grèce. Le programme représente un volume financier de près de 1.390 millions d'euros dont 903,4 millions (65% du budget total) seront financés par les Fonds structurels de l'UE. Le reste sera financé par le secteur public et le secteur privé (à concurrence respectivement de 301,1 millions d'euros et de 186 millions d'euros). Le programme vise à promouvoir le développement à long terme de la région de Macédoine Centrale par le renforcement de sa compétitivité et par la réduction des disparités intra régionales. En ce sens la stratégie qui vise à créer des emplois permanents, s'attache à tirer profit de la position géopolitique de la ville de Thessalonique, à renforcer les infrastructures existantes et à créer les conditions pour un développement équitable grâce à une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux.
  • [42] Autre matériel diffusé Note sur la préparation du Conseil Agriculture Calendrier du 19 au 25 mars 2001

    MIDDAY EXPRESS


    From EUROPA, the European Commission Server at http://europa.eu.int/
    © ECSC - EC - EAEC, Brussels-Luxembourg, 1995, 1996


    Midday Express: News from the EU Commission Spokesman's Briefings Directory - Previous Article - Next Article
  • Back to Top
    Copyright © 1995-2023 HR-Net (Hellenic Resources Network). An HRI Project.
    All Rights Reserved.

    HTML by the HR-Net Group / Hellenic Resources Institute, Inc.
    midex2html v1.04 run on Friday, 16 March 2001 - 12:30:18 UTC